Temps de lecture: 6 minutes

Les Équipements de Protection Individuelle (EPI) tout comme les Équipements de Protection Collective (EPC), font partie des mesures de prévention des risques professionnels. Ils sont indispensables dans une entreprise. (Code du travail – Art. R233-83-3)

Lorsque la protection collective n’est pas possible, il est nécessaire de se protéger de tout risque en utilisant des Équipements de Protection Individuelle.

Les protections collectives ont pour objectif d’éloigner les salariés du danger potentiel afin de réduire leur exposition aux risques. En revanche, un équipement de protection individuelle est un équipement destiné à protéger l’utilisateur qui le porte contre des risques susceptibles de menacer sa sécurité ou sa santé. Ainsi les EPI doivent être adaptés à un risque spécifique et aux conditions de travail de l’utilisateur.
Il est important d’évaluer les risques et de consigner ces risques dans le document unique d’évaluation des risques, ce qui permet de mettre en place les EPI adéquats.

Différentes catégories d’Équipement de Protection Individuelle :

Il existe trois catégories d’équipements de protection individuelle.
La classification dépend du risque et de la gravité du dommage encouru par l’utilisateur. En fonction de la catégorie, les procédures de certification sont différentes.

Catégorie I : Risques mineurs

Cette catégorie correspond aux risques mineurs, qu’ils soient mécaniques, physiques ou chimiques.
En effet, les EPI de cette catégorie doivent vous protéger contre les petits chocs ou vibrations n’affectant pas les parties vitales du corps et non susceptibles de provoquer des lésions irréversibles.

Dans cette catégorie on retrouve les EPI suivants :

  • Les casques anti-heurts.
  • Les lunettes de soleil.
  • Les gants de jardinage.
  • Les tabliers à usage professionnel.
  • Etc.

Pour la catégorie I une déclaration de conformité de l’équipement aux règles techniques de la part du fabricant est suffisante. C’est ce qu’on appelle une procédure d’auto-certification.
Vous devez procéder à une vérification visuelle de votre équipement avant chaque utilisation.

Catégorie II : Risques intermédiaires

Les EPI de cette catégorie doivent également vous protéger contre les risques mécaniques, physiques ou chimiques, mais aussi des chocs affectant les parties vitales du corps et susceptibles de provoquer des lésions irréversibles.
Dans cette catégorie on retrouve les EPI suivants :
  • Les visières de protection.
  • Les chaussures de sécurité.
  • Les gants anti-coupures.
  • Les casques.
  • Les lunettes de protection.
  • Les masques de protection.
  • Etc.

La catégorie II exige la mise en place d’un examen en vue d’une certification par un organisme notifié. Seul cet examen permet à un équipement de porter le marquage CE, pour prouver qu’il est conforme aux règles techniques. Tout comme pour la catégorie I, les EPI de catégorie II doivent être vérifiés avant chaque utilisation et une vérification par un professionnel certifié doit être effectuée chaque année.

Catégorie III : Risques graves ou mortels

Les EPI de cette catégorie doivent protéger contre les dangers mortels.

Dans cette catégorie on retrouve les EPI suivants :

  • Les harnais.
  • Les cordes, les mousquetons.
  • Les antichutes.
  • Les Protecteurs Individuels Contre le Bruit.
  • Les appareils de protection respiratoires.
  • Etc.

La catégorie III fait quant à elle l’objet d’obligations de contrôles plus strictes. En effet, en complément de l’examen CE, il est obligatoire de faire contrôler la qualité de fabrication, ainsi que le respect du process ayant donné lieu à la certification, par un organisme extérieur. Les EPI de cette catégorie doivent-être vérifiés avant chaque utilisation et il est obligatoire de contrôler les équipements par un professionnel certifié au moins une fois par an.

ATTENTION: Depuis le 21 avril 2018, un nouveau règlement stipule que les Protecteurs Individuels Contre le Bruit (PICB) qui étaient dans la catégorie II passent dans la catégorie III compte-tenu du caractère irréversible de la surdité.

Les différents types d’Équipements de Protection Individuelle :

Les EPI sont classés en 8 familles :

Protection de la tête :

Dans cette famille nous retrouvons tous les EPI qui protègent des chocs et perforation et évitent ainsi les lésions du crâne, du cerveau, du cuir chevelu, ainsi que des oreilles.

L’absence de protection augmente les risques :

  • De fractures avec traumatisme crânien.
  • D’hémorragies intracrâniennes.
  • De plaies du cuir chevelu.

Les EPI qui sont compris dans cette famille sont :

  • Les casques de sécurité.

Protection de l’ouïe :

Dans cette famille nous retrouvons tous les EPI qui combattent les bruits continus et impulsionnels (outils, machines bruyants tels que marteau-piqueur, tronçonneuse, presse, …) et permet d’éviter les lésions de l’appareil auditif (tympans, nerf auditif, cellules auditives, …).

L’absence de protection augmente les risques :

  • De troubles de l’équilibre.
  • D’acouphènes (bourdonnements d’oreilles).
  • D’otites, voire de surdité.

Les EPI qui sont compris dans cette famille sont :

  • Les bouchons d’oreilles.
  • Les casques anti-bruit.

Protection des mains :

Dans cette famille nous retrouvons tous les EPI qui protègent des chocs, des objets coupants ou pointus, des vibrations, du chaud ou du froid, des flammes, des tensions électriques, des produits chimiques, des micro-organismes, des produits radioactifs et des risques de rayonnements. Cela permet d’éviter toutes atteintes à la peau, aux poignets, aux mains (ongles, doigts, muscles, muscles, os).

L’absence de protection augmente les risques :

  • De dermatoses.
  • De brûlures.
  • De coupures.
  • De gerçures, voire d’amputations.

Les EPI qui sont compris dans cette famille sont :

  • Les gants de travail et de protection.

Protection du corps :

Dans cette famille nous retrouvons tous les EPI qui protègent des objets pointus et coupants, des produits brûlants ou froids, les flammes, des projections de produits chimiques corrosifs, du froid et des intempéries. Ce qui permet d’éviter les risques de traumatismes, hémorragies, coupures, chocs, infections bactériennes et virales, brûlures et gelures.

Les EPI qui sont compris dans cette famille sont :

  • Les vêtements de signalisation de haute-visibilité
  • Les vêtements de protection contre la pluie ou le froid
  • Les bleus de travail
  • Les polaires, blouses
  • Les combinaisons pour l’industrie chimique
  • Etc.

Protection des pieds :

Dans cette famille nous retrouvons tous les EPI qui évitent les blessures aux chevilles, tendons d’Achille, au cou-de-pied, aux orteils, aux ongles, aux plantes de pieds, aux os et muscles.

L’absence de protection augmente les risques :

  • D’écrasements, de fractures.
  • D’entorses.
  • De déchirures musculaires.
  • De lésions cutanées.
  • De plaies.
  • De sections de ligaments.
  • Et de tendons voire d’amputations.

Les EPI qui sont compris dans cette famille sont :

  • Les chaussures de sécurité haute ou basse.
  • Les bottes de sécurité.
  • Les baskets de sécurité.

Protection des yeux et du visage :

Dans cette famille nous retrouvons tous les EPI qui évitent les lésions des yeux tels que les irritations, allergies, conjonctivites, brûlures et même cécité.

La protection des yeux comprend trois types :

  • Lunettes à branches avec protections latérales.
  • Lunettes masques.
  • Écrans faciaux.

Pictogramme-protection-respiratoire-equipement-protection-individuelleProtection des voies respiratoires :

Dans cette famille nous retrouvons tous les EPI qui protègent ainsi des substances dangereuses contenues dans l’air comme les poussières, fumées, gaz, vapeurs, brouillards, aérosols et évitent ainsi les atteintes de l’appareil respiratoire, du système nerveux, de la thyroïde et à certains organes (reins, foie).

L’absence de protection augmente les risques :

  • D’allergies.
  • D’irritations.
  • D’asthme.
  • De maux de tête.
  • D’intoxications.
  • De maladies du sang.
  • Et de cancers.

Les EPI qui sont compris dans cette famille sont :

  • Les masques anti-poussières.
  • Les masques avec filtre ou les masques à ventilation.

Les protections contre les chutes de hauteur :

Dans cette famille nous retrouvons tous les EPI qui évitent les chutes de hauteur et perte d’équilibre.

L’absence de protection augmente les risques :

  • De fracture.
  • De traumatisme.
  • De contusion multiple.
  • D’entorse.
  • D’hémorragie interne.
  • De tassements vertébraux, voire la paralysie.

Les EPI qui sont compris dans cette famille sont :

  • Les harnais de sécurité.
  • Les mousquetons.
  • Les longes de sécurité.
  • Les antichutes à rappel automatique.
  • Etc.

Vous souhaitez connaître La durée de vie de vos Équipement de Protection Individuelle antichute ? N’hésitez pas à lire notre article !

Connaître vos obligations en tant qu’employeur ou salarié pour le port des EPI ? 

Venez découvrir notre gamme d’EPI

Cet article vous a-t-il été utile ?

Loading ... Loading ...